Route : 3 lynx accidentés en15 jours

Publié dans : Actus Diverses le 26 septembre 2018
Vignette

Une femelle adulte de lynx vient d’être sévèrement blessée dans une collision routière dans le Jura, le 25 septembre. Cette collision intervient 15 jours après le décès d’un jeune mâle à Morbier (39) quelques heures après son accident, et 12 jours après celui d’une femelle adulte près de Sombernon (21), cette dernière constituant la première mortalité connue de l’espèce dans ce département. La femelle percutée hier sur le premier plateau jurassien a échappé de peu à la mort.


Lourdement blessée (sévère traumatisme crânien et fracture semi-ouverte du tibia gauche), elle aurait pu être victime d’un « sur-accident » si un automobiliste (M. BOUSSAUD) ne s’était pas arrêté pour garantir sa sécurité et nous contacter. Elle a été capturée en début de matinée et a immédiatement fait l’objet des soins que justifiait son état : traitement du traumatisme crânien et stabilisation en prévision de l’intervention chirurgicale qui doit avoir lieu après 48h.
Cette femelle présentant les signes d’un allaitement récent, il est donc évident qu’un ou plusieurs jeunes sont dès maintenant en grande difficulté, car séparés de leur mère à l’âge de 4 mois. La dispersion (séparation d’avec la mère) se produisant à 11 mois, ils sont donc actuellement incapables de survivre en nature et doivent être recherchés et capturés pour (on l’espère) pouvoir être relâchés en même temps que leur mère rétablie.


Surprise, la radiographie réalisée a permis de mettre en évidence la présence de 5 plombs dans la tête. Les premiers écologistes de France ont-ils trouvé la solution à la pollution des sols par les plombs en les stockant dans les prédateurs ? En attendant, on continue à nous traiter d’extrémistes alarmistes lorsque nous parlons de braconnage, et à ignorer, y compris au plus haut niveau de l’Etat, nos alertes relatives au statut de conservation du lynx. L’ONCFS a récemment publié une carte de l’aire de présence en « augmentation ». Si on se penche sur cette carte, les 800km² d’augmentation de l’aire de présence concernent 1 individu jurassien (mâle) qui a dispersé en Haute Saône puis dans les Vosges du Sud, « allumant » ainsi plusieurs carrés de 100km², et 2 individus (mâles) issus des réintroductions allemandes. Mais l’aire de présence permanente reste en stagnation voire localement en régression.


Une présentation avantageuse ne peut travestir la réalité. Peut-être cette présentation a-t-elle pour but de préparer le chemin à une autorisation de capture, sollicitée par les fédérations de chasseurs et concernant 10% de l’effectif de lynx, dans le cadre d’une étude cynégéto-cynégétique qui s’est vue décriée par la totalité des associations naturalistes en raison du risque que cette manipulation ferait courir à l’espèce. Le lynx est toujours considéré par l’UICN comme une espèce menacée, et à juste titre !

La France doit assumer ses engagements communautaires et empêcher la régression de cette espèce, comme elle est sensée l’avoir accepté en ratifiant la convention de Berne. Pour l’instant, l’Etat ne s’est engagé qu’à hauteur de 5% dans notre projet de construction de nouveaux enclos pour lynx, projet uniquement dédié à la conservation de l’espèce.


8 Commentaires pour : Route : 3 lynx accidentés en15 jours
    • Barbeaux
    • 26 septembre 2018
    Répondre

    Pour retrouver les petits lynx pas possible quun chien puisse retrouvé leur trace?… jspere vraiment que tt se terminera bien pour les bb…

      • admin
      • 26 septembre 2018
      Répondre

      Une « battue » serait contre productive et provoquerait leur fuite et leur mort. Nous comptons plutôt sur des pièges photos pour les localiser et les capturer au moyen de cages pièges.

    • Paul
    • 26 septembre 2018
    Répondre

    5 plombs !!! mais c’est hallucinant il faut que ça fasse la Une des journaux !

    • Adeline
    • 27 septembre 2018
    Répondre

    Un grand merci pour votre action au quotidien.

    • RUSSO
    • 27 septembre 2018
    Répondre

    Bonjour. C’est bien triste pour eux. Je suis dégoûté en plus de la presence de plomb. Je ne supporte plus les chasseurs qui nous balancent l’argument qu’ils régulent la Nature. Une érésie puisque la Nature n’a jamais eu besoin de l’homme. C’est ble et bien l’homme qui a besoin de la Nature.
    Merci pour votre travail de sauvetage. Dommage que je suis en Bretagne sinon j’aurai participle bénévolement à votre centre.
    J’essaie dès que je peux de sauver des animaux comme hérisson, pigeons, chats, etc……..
    Bonne continuation.

  1. Répondre

    Si besoin….on est là !!! J ai étudié le lynx …un vieil ami de formation  » faune » ….
    Police rurale aujourd’hui…. Prêt à bouger ….pour Eux !!!

      • admin
      • 28 septembre 2018
      Répondre

      Merci pour la proposition. Pour l’instant, nous avons surtout besoin de calme sur le site, et de suivre nos pièges photo.Des recherches de terrain par de nombreuses personnes sont contre productives et provoquent la fuite des jeunes.

  2. Répondre

    1000 mercis pour votre action et vos dévouement pour la cause animale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Connexion compte client
Veuillez indiquer votre nom d'utilisateur et votre mot de passe