Nos Résultats

Nos résultats

Les espèces

Le Centre accueille, soigne et relâche tous les animaux de la faune sauvage métropolitaine, de la chauve-souris au lynx, du roitelet à l’aigle, du lézard à la couleuvre et de la grenouille à la salamandre. Depuis l’ouverture, les soigneurs ont vu passé entre leurs mains 215 espèces différentes, chacune ayant demandé un traitement adapté à ses exigences biologiques.

Nos résultats

Zone d'intervention

Grâce aux 250 bénévoles, les animaux en détresse de 11 départements peuvent être acheminés pour recevoir les soins nécessaires à leur bon rétablissement.

Les 11 départements sont : le Jura, le Doubs, la Haute-Saône, le Territoire de Belfort, la Côte d’Or, la Saône et Loire, l’Ain, le nord de la Haute Savoie, le nord du Rhône, le sud de la Haute-Marne et l’Est de la Nièvre.

Nos résultats

Évolution des accueils

Partant d’une activité confidentielle en 1987, avec quelques animaux accueillis chaque année, la capacité de soins et la notoriété du Centre ont augmenté, et l’activité s’est professionnalisée dix ans plus tard. Une infirmerie a été construite et des volières ont été installées au fur et à mesure des besoins.

Ces dernières années, les sollicitations des particuliers n’ont cessé d’augmenter. Ainsi, les admissions d’animaux blessés ont doublé en 5 ans, et aujourd’hui l’équipe du Centre soigne annuellement 4 500 animaux.

Depuis la création du Centre, ce sont plus de 40 000 animaux sauvages blessés par notre mode de vie qui ont été recueillis. Au fil des ans, l’équipe du Centre a acquis une expertise certaine en termes de soins et de réhabilitation de la faune européenne.

Grâce à l’investissement de l’équipe, des bénévoles et l’aide des découvreurs, ce sont plus de 21 000 animaux sauvages de toutes espèces, qui ont pu être remis sur pattes et qui ont retrouvé le chemin de la liberté.

« Les activités humaines représentent 95% des causes d'accueils au Centre, il est urgent d'agir pour la conservation de la faune sauvage. »
Nos résultats

Nos plus belles réussites

Sauvetage d'une grenouille rousse

Accueil inhabituel, une grenouille rousse est arrivée au Centre. Sauvée par un particulier, elle avait deux grosses plaies cutanées sur le dos. Sans prise en charge ni soins, elle serait morte d’infection dans la nature. Ce particulier a eu la bienveillance d’attraper la grenouille et de la placer en sécurité, tout en maintenant une humidité constante. Arrivée au Centre très rapidement, elle a été suturée, une intervention inédite et particulière car les amphibiens respirent par la peau, celle-ci ne doit pas être asséchée ni enfermée dans un pansement.

Cette opération inédite a été une véritable réussite et la grenouille a pu être relâchée.

Implantation d'un croc à Mona

Après une grave collision, Mona, femelle de lynx adulte capturée par l’équipe du Centre Athénas sur la commune de Samognat dans l’Ain. Sa réhabilitation a fait l’objet d’une première européenne. En effet, dans l’accident, l’un de ses crocs avait été cassé au ras de la gencive. Privé d’un croc, son retour à la vie sauvage était délicat. Ainsi, l’équipe du Centre Athénas a exploré toutes les possibilités pour trouver une solution. Après de nombreuses recherches, le remplacement d’un croc a été rendu possible grâce à de nombreuses opérations et surtout une collaboration inédite entre les soigneurs, notre vétérinaire, une chirurgienne dentiste et un prothésiste dentaire.

Élevage et relâcher de martinets noirs

Le Centre a mis en place un protocole de nourrissage et d’élevage pour les jeunes martinets noirs qui, entre juin et juillet arrivent en grand nombre au centre de soins. Ce protocole assure 5 à 6 nourrissages quotidiens d’insectes pour chaque oisillon et leur regroupement par fratrie de 5 pour limiter le stress et favoriser les échanges intraspécifiques. Les besoins énergétiques des jeunes martinets sont énormes, en l’espace de 40 jours, les oisillons passent de moins de 5g pour atteindre 45-50g au moment de l’envol.

Depuis 2010, plus de 1 800 jeunes martinets noirs ont été accueillis par les soigneurs du Centre et 91% ont été élevés avec succès avant d’être relâchés dans la nature.

Soins d'une aile de pipistrelle

Les chauves-souris sont de petits mammifères exposés aux activités humaines et particulièrement aux attaques des chats domestiques qui provoquent des hémorragies internes et des lésions sur les ailes. Cette pipistrelle a eu le patagium, la membrane de l’aile, complètement déchirée par une griffe. Des semaines de soins ont été nécessaires pour qu’elle se rétablisse et puisse voler de nouveau malgré sa cicatrice.

Grâce aux soins de l’équipe du Centre, elle fait partie des 400 chauves-souris relâchées depuis 1987.

Élevage et émancipation de cigognes noires

Suite à des intempéries, la branche de l’arbre qui supportait le nid de cette nichée de cigognes noires, a cassé. En urgence, les trois jeunes cigognes encore pleines de duvet ont été acheminées au Centre pour un examen complet. Comme elles n’étaient pas blessées, elles ont immédiatement été placées en nid artificiel pour limiter le contact avec les soigneurs et gagner en autonomie. En quelques semaines, elles ont pris leur envol et appris à chasser dans les 3 hectares de terrain du Centre avant de quitter définitivement le site.

Grâce à cette méthode d’émancipation progressive, ce sauvetage aura constitué une première en France. La cigogne noire est une espèce forestière en danger et compte moins de 60 couples sur l’ensemble du territoire français. Chaque sauvetage constitue une chance pour l’espèce.