Suivez-nous sur Facebook

Sauvetage massif d’hirondelles

Publié dans : Accueils d'animaux, Actus Diverses le 6 août 2012
sauvetage-massif-d-hirondelles (1)
U

ne colonie d’hirondelles de fenêtre était menacée par un chantier de rénovation d’un pont sur la Loire à Bourbon-Lancy, en limite des départements de la Saône-et-Loire et de l’Allier. Suite à une concertation avec la DREAL Bourgogne, le Conseil Général de Saône-et-Loire (service routes) s’est adressé au Centre Athénas afin de solliciter son intervention pour le sauvetage des nichées encore sur place. L’opération a duré 4h30. Perchés ou suspendus dans des nacelles affrétées pour l’occasion, les techniciens du Centre (avec l’aide de deux bénévoles et pas des moindres : président et vice-président) ont prélevé les jeunes et les œufs encore présents avant de détruire les nids afin qu’ils ne soient pas réoccupés.


sauvetage-massif-d-hirondelles (2)
L

e pont devait ensuite être passé au nettoyeur haute-pression pour détacher le béton délité, avant de poursuivre les travaux de sécurisation et de réfection. Après ceux-ci, des nids artificiels seront mis en place pour favoriser la réimplantation des hirondelles. L’opération a fait l’objet d’une dérogation ministérielle et s’est passée sous le contrôle de l’ONCFS. Le Conseil Général de Saône-et-Loire a financé l’opération de sauvetage au titre des mesures compensatoires. Au total, 39 jeunes de 1 à 18 jours ont été prélevés ainsi que 92 oeufs, qui ont été immédiatement placés dans l’incubateur prépositionné dans notre véhicule.


sauvetage-massif-d-hirondelles (3)
D

epuis l’arrivée au Centre, 7 jeunes ont éclos, et l’élevage des jeunes a été entrepris. Ils seront replacés ultérieurement dans des nids comportant des nichées d’âge similaire. Mais il faut s’attendre à une forte mortalité parmi les jeunes éclos après le prélèvement : impact de la manipulation et du transport (chocs, vibrations…), difficulté d’élever des jeunes oiseaux pesant 1g. Il s’agira au final d’une opération plus symbolique que réellement utile à l’espèce. Il faut toutefois noter que de telles opérations de sauvetage étaient impensables il y a seulement quelques années, malgré un cadre réglementaire peu différent.


S

ouhaitons que celle-ci suscite une prise de conscience. Peut-être pourra-t-on bientôt planifier les travaux hors période de nidification, qui sait, et ne plus se borner à des sauvetages de dernière minute ?


Il n’y a pas encore de commentaire publié.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Connexion compte client
Veuillez indiquer votre nom d'utilisateur et votre mot de passe