Suivez-nous sur Facebook

BRETONVILLERS (25) Le lynx « déviant » était en fait truffé de plombs !!!!

Publié dans : Actus Diverses le 22 février 2017

Bretonvillers1
I

l avait défrayé la chronique à partir de 2014, après avoir tué 16 moutons dans la même exploitation. A l’époque la presse s’était emparée du sujet pour parler de ce lynx « déviant » à l’appétit insatiable. Immédiatement, certains avaient parlé de la nécessité de réguler l’espèce, trop dense, trop gourmande. Dernièrement en octobre 2016, l’Administration avait organisé une consultation pour donner à l’ONCFS l’autorisation de mettre en place des mesures d’effarouchement visant cet individu. Cela, sans succès puisque tout récemment, ce mâle de plus de 12 ans est revenu dans la même exploitation pour tuer un mouton, et a été enfermé dans la bergerie par l’ONCFS.


Bretonvillers2
L

e Centre ATHENAS a été appelé le 21 février par l’ONCFS pour prendre en charge l’animal jusqu’à une décision de l’Administration sur son devenir. Compte tenu de la difficulté de capturer un lynx adulte au lasso dans un grand volume (500m3), la décision a été prise de le « flécher » pour l’endormir. Une fois conditionné dans sa caisse de transport, il a été acheminé auprès de notre vétérinaire, selon la procédure prévue. Malheureusement, il devait mourir durant le trajet, de façon inexpliquée… jusqu’à l’examen vétérinaire. Ce lynx est mort des suites d’une décharge de plombs ancienne (datant vraisemblablement de 2013 ou 2014), qui, sous l’effet de l’anesthésique, a provoqué une hémorragie hépatique, suite à un choc hypovolémique.


Bretonvillers3
Bretonvillers4
L

ynx déviant ??? Pas du tout ! Lynx plombé !!!
Plus de 120 plombs dans son corps lui ont provoqué d’importantes inflammations articulaires et respiratoires, et ainsi limité sa mobilité et sa capacité de prédation, le contraignant à se rabattre sur de la nourriture « facile ».
Ce n’est pas lui qu’il fallait effaroucher, mais bel et bien les braconniers !!!
Ceci est encore une preuve de la grave sous-estimation du problème, et de la loi du silence qui règne à tous les niveaux. On nous accuse d’extrémisme, on nous taxe d’exagération, ou, plus souvent on nous ignore, mais les lynx disparaissent, les territoires vacants sont plus nombreux, les cadavres apparaissent, et les preuves s’accumulent.
La fragile population de lynx du Massif du Jura (seul noyau viable en France) est victime d’un braconnage chronique. Continuer à le nier relève de l’aveuglement ou de la mauvaise foi assumée. Notre alerte de février 2016 est toujours sans réponse du Ministère, alors que l’aire de présence de l’espèce régresse depuis 5 années (selon les chiffres mêmes du réseau lynx, piloté par l’Etat), et que des adultes continuent de disparaître.


Nous réitérons notre appel aux pouvoirs publics pour qu’enfin, on accorde du crédit à nos alertes, et que les moyens suffisants nous soient donnés de mener à bien ces actions de conservation en faveur d’une espèce menacée. Nous sollicitons l’aide des collectivités, des particuliers et des entreprises. Nous sommes tous concernés.



22 Commentaires pour : BRETONVILLERS (25) Le lynx « déviant » était en fait truffé de plombs !!!!
    • Whelan
    • 22 février 2017
    Répondre

    Il y a du bon dans cette triste histoire. En effet, le comportement déviant de ce lynx trouve enfin son explication. Une explication cohérente qui prouve que ce lynx n’aurait jamais agit de la sorte sans tous ces plombs dans le corps qui lui ôtaient ses capacités physiques.
    De même, ce lynx ne serait pas mort d’une réaction liée à la présence de plombs.
    Des solutions doivent être prises, il faut sensibiliser les agriculteurs, et surtout les chasseurs.
    Mais comme dirait ma grand-mère « On ne fait pas boirè un âne qui n’a pas soif », c’est triste.
    Ha! Plaisir de la chasse quand tu nous tiens…….

      • Michel
      • 22 février 2017
      Répondre

      Ne confondez pas chasse et braconnage s’il vous plaît, il existe beaucoup de chasseurs qui ont de l’éthique et du respect dans leurs actions pour qu’on ne mette justement pas tout le monde dans le même sac.

      • Répondre

        Sans doute, Michel, mais dans ce cas, faites le ménage et dénoncez. L’heure n’est pas à la vertu outragée. Nous ne faisons pas d’amalgame, mais nous entendons aussi les discours sur le terrain, qui diffèrent du votre et reviennent souvent.

        • Whelan
        • 23 février 2017
        Répondre

        Oui Michel, il y a des chasseurs qui ont une éthique, et vous en faites certainement partie mais avouez que le lynx supprime les chevreuils que vous vous réservez. Cela a le don d’énerver les purs et durs. Faites le ménage et dénoncez les collègues car vous savez comme moi que les braconniers sont souvent issus du monde de la chasse. Les exemples ne manquent pas. Et oui il y a aussi des braconniers sans permis de chasse, je ne suis pas sûre pour eux que ce soit le lynx qu’ils aiment ramener à la maison pour remplir le casserole. Il y a aussi ceux qui braconnent pour la fourrure, dans ce cas, on ne retrouve pas la bête évidemment , il y a malheureusement multiples profils de braconniers.

          • JOURNOT Samuel
          • 2 mars 2017
          Répondre

          Vous faites la bonne analyse Whelan, il faut faire le distinguo entre ce qui est légal et ce qui ne l’est pas et éviter de tomber dans la caricature facile. (Il existe des non-chasseurs qui sont armés et qui braconnent pour le fric en vendant la viande à certains restaurants peu scrupuleux… ces gens là, sont très dangereux et la loi ne permet de les épingler que si on leur tombe dessus avec un tissu de preuves suffisant!) un braco (qu’il soit titulaire ou non du permis de chasser) demeure un être hors la loi irrespectable car irrespectueux.
          La mesure Suisse est bonne (et fiable dans un pays où la délation est une habitude), mais l’histoire Française nous a montré, par le passé, que ce genre de mesure était le piédestal à la dénonciation calomnieuse (voir les comportements outrageux des années de guerres) il faut pour être efficace et non contre productif que les dénonciations soient étayées, sans quoi cela peut ouvrir à un vraie guérira rurale.
          De ce que je peux voir sur les photos éditées ici (surtout la radiologie) les plombs qui ont été tirés sur cet animal semblent de petite taille le crevard qui a fait cela est un pervers car il devait se douter que cela n’entraînerait pas une mort rapide (et certainement qu’il n’aurait pas eu de la sorte à « gérer » la disparition du corps!)
          Nous sommes de plus en plus de chasseurs prêts à dénoncer ceux qui seraient enclin à faire ce genre d’acte nuisible car nous supportons de moins en moins d’être assimiler aux cretins qui plombent les animaux protégés.
          Samuel, chasseur archer respectueux des règles et des lois.

    • damgé
    • 22 février 2017
    Répondre

    Bonjour, c’est avec indignation que j’ai lu cette info. Comme ce malheureux lynx a dû souffrir ! Trop d’humains souffrent d’aveuglement, de manque de compassion et tout simplement d’intelligence. Merci d’être présents sur le terrain et de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour mener un combat où tant de batailles sont perdues mais aussi certaines remportées. C.D.

    • damgé
    • 22 février 2017
    Répondre

    J’oubliais : lien partagé sur FB.^^

    • bauer67
    • 22 février 2017
    Répondre

    Bonjour à tous.
    Je suis dégouté de cette histoire triste. J’espère que ce n’est pas le Lyns que j’ai apercu Samedi 18 au matin à 7h15 en allant au boulot.
    Lieu de l’obsevation à une quarantaine de km de Bretonvillers.
    F.H

    • Répondre

      Peu probable Bauer67, car il aurait eu du mal à couvrir cette distance pour les raisons expliquées dans l’article

    • Elie
    • 22 février 2017
    Répondre

    Cette histoire montre comme d’autres que tant que l’ONCF gerera de la faune sauvage en France, et non pas une entité indépendante, le biodiversité aura du plomb dans l’aile!

    • Répondre

      En effet, peut-être que les missions de lutte contre le braconnage seraient plus clairement fléchées si l’ONCFS rejoignait l’Agence Nationale pour la Biodiversité, comme les autres corps de police de la Nature.

    • caro 70000
    • 22 février 2017
    Répondre

    Affligeant……
    Prendre pour cible un lynx, c’est honteux. Ce sont sur les cons qu’il faut tirer,ils ne sont pas en voie de disparition, hélas.

    • Christine
    • 22 février 2017
    Répondre

    C’est honteux. Les uns détruisent ce que les autres protègent. Comment peut-on vivre ainsi. Il y a des règles, si personne ne respecte rien, où va t-on ? Et je parle pas du plaisir à faire souffrir, il n’y a que l’homme pour agir ainsi. Est-ce que cela va s’arrêter un jour ? Je vous souhaite vraiment beaucoup de courage.

    • Denise
    • 22 février 2017
    Répondre

    Quelle tristesse que ce constat. Je suis atterrée. Pauvre lynx… Sommes-nous tous condamnés éternellement à cette cruauté perverse par ignorance crasse humaine ?

  1. Répondre

    La France ne protège pas ses grands prédateurs. Déjà qu’on en a déjà presque plus, soit ils ont pourchassés (loups), soit on les laisse mourir à petit feu (lynx et ours), c’est honteux. A quand une vraie politique un tant soit peu écologique, ne prenant pas uniquement nos intérêts économiques ???

    • Marina
    • 23 février 2017
    Répondre

    J’ai moi même eu ce problème en Haute-Savoie en frontière avec Genève. Un Lynx vu début 2016. Plusieurs chats attaqués, proies faciles ! J’ai signalé à plusieurs reprises. Je l’ai revu fin d’automne amaigri, fatigué et boitant…… puis plus rien. Les chasseurs tiraient sans arrêt même pendant la nuit. Je me suis battue pour me faire entendre et tenter de le sauver, j’ai ramassé des preuves (poils et excréments) que j’ai donné à un responsable de la chasse. Sa réponse fut : « c’est du renard » !!!!! Depuis plus rien, soit il est mort dans un bois, soit les chasseurs l’ont abattu, soit il s’est enfui. Difficile de défendre les animaux lorsque personne ne veut écouter, voir même nous rire au nez……

    • Répondre

      Marina, vous vous êtes adressée aux mauvaises personnes. En pareil cas, contactez nous : 03 84 24 66 05, centre@athenas.fr
      Une suite sera donnée.

        • Marina
        • 23 février 2017
        Répondre

        Bonjour,
        merci pour votre réponse, je ne manquerai pas de vous contacter au besoin. Les personnes m’ont été conseillées par la Police municipale et la mairie de ma commune. Je vous souhaite une belle journée….Marina…

    • cigogne75
    • 23 février 2017
    Répondre

    …moi je vais vous dire qq chose : en Suisse tout récemment une prime importante a été proposée à celui qui apporterait des renseignements sur le braconnage d’un magnifique louve . Le procédé me plait énormément et c’est EXACTEMENT ce qu’il faut faire et appliquer désormais selon moi avec ces braconniers , je reste polie mais pas envie . Pourquoi ne pas ouvrir des cagnottes publiques dans ce sens ?? hein ? les pétitions on en signe signe depuis des années à un moment : STOP ! faut passer à autre chose .

      • Whelan
      • 23 février 2017
      Répondre

      Oui, tout à fait d’accord avec vous, j’ai lu l’article sur le Matin en Suisse, une grosse récompense ! Mais il faut que les informations amènent à une preuve qui permettrait l’arrestation du ou des coupables. Ils ont néanmoins peu d’espoir de retrouver l’auteur des faits. Mais l’idée reste bonne : faire des cagnottes publiques, si cela peut délier les langues pourquoi pas je suis partante. De toutes façons il faut réagir et continuer le combat pour que justice soit faite et pour l’amour de la vie sauvage et pour nos consciences.

    • Herlem
    • 23 février 2017
    Répondre

    C est affligeant et on a l impression d être impuissant devant une telle lâcheté pourtant il ne faut rien lâcher devant une si terrible cruauté ce lynx a vécu un véritable martyr

    • Bernie
    • 24 février 2017
    Répondre

    Tout n’est quand même pas complètement noir en ce bas monde. Je souhaite souligner le très bon comportement de l’éleveur qui a prévenu l’ONCFS structure d’Etat efficace et compétente (plus grand chose à voir avec l’ancienne garderie rémunérée par les fédérations de chasse dénoncée par Elie). Nous déplorons tous ce type de comportements mais je pense qu’ils sont bien dans la ligne de ce qu’on vit au quotidien. Il faudrait vraiment que l’environnement et la protection des espèces (et de leurs habitats) soit mieux prise en compte par nos dirigeants (ou candidats!) bien trop laxistes à ce niveau.

Laisser un commentaire

Connexion compte client
Veuillez indiquer votre nom d'utilisateur et votre mot de passe